Vous êtes ici : Accueil du site > Blog > Jeux vidéo
2 votes

Metro 2033 et Metro Last Ligt

Mis en ligne le mercredi 12 juin 2013 à 00h50, par Jean-Philippe Guihard

Metro 2033 et Metro Last LigtEn ces temps mornes de l’été, tristounets en termes de sorties de jeux, voici une petite critique de 2 jeux que je viens de finir. Il s’agit du duo Métro 2033 et Métro Last Light.

Ces 2 jeux se passent dans un Moscou dévasté par une explosion nucléaire. Les quelques humains encore vivants se terrent dans les couloirs du métro moscovite, seul refuge viable car protégé des radiations de la surface. Le métro est alors le terrain de jeu d’une guerre fratricide entre factions pour le contrôle total de ces couloirs. Pour corser le tout, des animaux mutants vivent dans les galeries annexes, mutants pas très amicaux car à la recherche de chairs fraîches.

À la surface, tout est dévasté et seuls d’autres mutants peuplent ces terres sauvages. Parmi eux, un peuple nommé « les Ombres » a compris le danger de la folie des hommes et va tenter de vous empêcher de commettre l’irréparable une nouvelle fois... À vous de jouer pour que cela ne se produise pas si tel est votre choix.

Vu le prix où l’on trouve Métro 2033, n’hésitez pas à l’acheter et à commencer par ce premier épisode. Ensuite, faites l’acquisition de Métro Last Light, si possible avec le DLC Rangers inclus.

Éléments de jeux :

Il y a plusieurs façons d’aborder ces jeux :

  • une traditionnelle qui est de foncer dans le tas et d’aller droit au but ;
  • l’autre est basée sur la furtivité pour ce qui concerne vos relations aux autres factions, voire dans certains cas, aux mutants ;
  • Enfin, si vous êtes un expert, faites-les en mode Rangers. Dans ce mode de jeu, aucune information ne sera donnée à l’écran. C’est assez perturbant au début, mais on prend vite le pli. Quand je dis aucune information, c’est vraiment aucune. Vous ne connaîtrez pas les touches de la manette et autres informations relatives à votre niveau de santé, de munitions, de recharge de masque à gaz.

Je vous conseille bien entendu la deuxième façon de procéder car vous profiterez en plus des paysages, décors et autres petites histoires dans la grande histoire de ces 2 épisodes. Afin de créer une ambiance la plus crédible possible, les développeurs ont inclus énormément de petits détails, beaucoup de conversations indirectes tout au long de votre pérégrination. Ainsi, dans Métro Last Light, vous devrez assister à une représentation d’un spectacle de cabaret en entier pour avoir un Succès ou un trophée.

Autre élément à prendre en compte, les munitions, accessoires sont rares dans ces jeux. Il vous faudra les économiser et fouiller partout pour ne pas vous trouver démuni.

Dans le cas de Métro 2033 :

Metro 2033Si vous rencontrez des soucis pour éliminer certains mutants, n’hésitez pas à courir pour les éviter. Vous ne pourrez pas récolter de munitions et autres masques à gaz, mais au moins, vous pourrez continuer à progresser dans le niveau. Ce fut pour ce qui me concerne au niveau de la bibliothèque où vous rencontrerez des mutants très méchants et coriaces. Au bout d’un nombre certain d’essais pour me débarrasser de ces bestioles, j’ai fait le choix du sprint afin de les éviter et d’arriver au bout du niveau.

Vous avez le niveau « Ligne de front » à effectuer sous deux formes différentes : la gentillesse totale et le ménage total. Pour ce dernier mode, éliminez tous les soldats, y comprit les prisonniers rouges que vous rencontrerez en contre bas une fois l’immense première sale passée. Par contre, une fois le groupe de 3 prisonniers repéré, éliminez tous les fachos du coin, parlez au prisonnier pour les libérer ce qui vous donne le succès « Ranger sauveur », puis une fois cela fait, éliminez-les lamentablement et continuez votre petit bonhomme de chemin.

Pour ce qui concerne Métro last Light :

Metro Last LightLe 1000G est assez facile à avoir. Faites une première partie en mode normal sans vous faire repérer, sans tuer quiconque et récoltez le maximum de succès ou trophées relatifs à tout ce qu’il y a à collecter.

Ensuite, refaites une deuxième partie plus musclée. Sachez que vous pourrez sélectionner les chapitres comme bon il vous semble pour effectuer les actions ad hoc des succès. Vous aurez ainsi effectué un niveau sans tuer ni déclencher une alarme et une autre fois à faire le niveau en tuant tous les ennemis armés, y compris les renforts.

Là où j’ai le plus souffert, ce fut pour avoir le succès « Dégagez ! » que j’ai bien recommencé une bonne trentaine de fois pour y arriver, et ce, bien qu’ayant sélectionné les munitions militaires.

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2017