Le « JE » PING, [TU] PONG Médiation à la relation à travers une étude de cas en psychiatrie.

BOUTTIER Thibaut

Institut de formation en ergothérapie
Université Paris XII Val-de-Marne
61 avenue du Général de Gaulle
94010 CRETEIL CEDEX

Juin 2002

Mis en ligne le dimanche 30 juin 2002 à 13h27, par Jean-Philippe Guihard

Résumé :

A travers une prise en charge en ergothérapie, je cherche à développer les objectifs de l’activité à médiation sportive, le ping-pong, et ses répercussions sur le patient et notre relation. Après avoir présenté ce patient, je montre la réaction de celui-ci après la première séance, avec le cadre de prise en charge. Pour mieux comprendre comment une telle activité peut influencer la relation et l’attitude de ce patient, j’ai recherché les valeurs du sport en général et les liens entre le corps, le sport et le psychisme. Le ping-pong permet en effet, par l’exploration de nouvelles sensations, de retrouver une image corporelle unifiée et ainsi l’individualisation de la personne. C’est avec cette sensation d’exister que la personne peut ainsi entrer en relation et agir, notamment de façon créative. Enfin, après avoir analysé la symbolique du ping-pong et du cadre, j’illustre ces propos avec l’évolution de la prise en charge.

Mots clés :

Ping-pong, Relation, Corps, Activité et Création

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2017