Orthophonie et psychothérapie. Questions et limites dans la pratique libérale.

BEGUIN Maëlle

Universite de nantes Unité de formation et de recherche « médecine et techniques médicales »

Mémoire Pour l’obtention du Diplôme de capacité d’orthophoniste

Mis en ligne le lundi 9 septembre 2002 à 16h43, par Jean-Philippe Guihard

Le cheminement :

L’histoire de l’orthophonie nous montre que la question de la frontière entre l’orthophonie et la psychothérapie n’est pas nouvelle, puisque deux courants se sont appuyés justement sur ce qui fait notre interrogation, c’est-à-dire sur cette dynamique de la relation et sur ce qui s’y joue. Il s’agit de la Pédagogie Relationnelle du Langage et de la Thérapie du Langage et de la Communication. Nous allons essayer de les comprendre.

Elles vont nous permettre d’analyser les phénomènes psychologiques qui agissent dans toute prise en charge orthophonique, tant au niveau du langage qu’au niveau de la relation qui s’instaure. Nous y découvrirons la théorie de la médiation, les notions de symptôme, de transfert, de savoir. Nous pourrons alors nous situer d’un point de vue théorique. Nous nous appuierons à plusieurs reprises sur la théorie de la médiation (TDM) pour structurer notre réflexion et donner un modèle à notre prise de position.

L’approche de la Pédagogie Relationnelle du Langage (PRL) que nous avons rencontrée à plusieurs reprises a fait jaillir en nous la question de la part “ technique ” et de la part “ relationnelle ” dans nos actes orthophoniques. Comment être un “ bon orthophoniste ” (à la fois compétent auprès de l’enfant, et satisfaisant pour le professionnel) ? Quelle place laisser au symptôme ? Jusqu’où va l’orthophonie dans le domaine psychologique ? A quel moment peut-on ou doit-on passer la main à un autre professionnel ? Comment gère-t-on cette démarche ?

Nous avons choisi d’étudier le cas des orthophonistes en libéral. Dans les structures spécialisées, plusieurs professionnels interviennent auprès du même patient, dans une équipe pluridisciplinaire. Les prises en charge sont coordonnées et complémentaires, en fonction des orientations de l’établissement et des professionnels présents. En libéral, la coordination entre praticiens n’est pas établie d’office et nous verrons que la démarche est différente.

Mots clés :

Orthophonie, psychothérapie, libéral, théorie de la médiation, symptôme, Pédagogie relationnelle du langage, Thérapie du langage et de la communication.

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2017