Le symptôme d’« Apraxie Constructive ». Rééducation d’un adolescent traumatisé crânien.

BOUTTIER Thibaut

Institut de formation en ergothérapie
Université Paris XII Val-de-Marne
61 avenue du Général de Gaulle
94010 CRETEIL CEDEX

Juin 2002

Mis en ligne le dimanche 30 juin 2002 à 12h11, par Jean-Philippe Guihard

Résumé :

Un traumatisme crânien est une rupture totale et brutale pour tout individu. Les déficiences qui en résultent sont souvent majeures et ont des répercussions des plus importantes sur la vie du sujet, que ce soit au niveau familial, qu’au niveau socio-professionnel. Lorsque ce traumatisme intervient pendant l’enfance, et notamment pendant l’adolescence, ces déficiences, malgré les possibilités de récupération, altèrent de façon importante les capacités d’apprentissage, modifiant et compromettant ainsi ses possibilités d’orientation scolaire et professionnelle. Face à de jeunes traumatisés crâniens, l’incapacité à construire, communément appelée « apraxie constructive », est apparue n’être qu’un symptôme, une conséquence de nombreux troubles de base. Comment, à partir de ce trouble de la construction, peut-on récupérer des capacités permettant une scolarisation et un avenir le plus normal possible ? Cette étude sera illustrée par l’exemple d’un cas clinique, Samy, et du plan de rééducation mis en place.

Mots clés :

Traumatisme crânien, Déficiences cognitives, Apraxie constructive, Apprentissages, Stratégie, Jeux

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2017