La nouvelle gouvernance hospitalière : quelle intégration pour l’ergothérapie dans les pôles d’activité ?

PLATZ Frédéric

Institut de formation des cadres de santé CHU – NANCY

Mémoire réalisé dans le cadre de l’obtention du diplôme de cadre de santé

Promotion 2005/2006

Mis en ligne le samedi 9 septembre 2006 à 17h12, par Jean-Philippe Guihard

Résumé :

Après s’être engagés dans la démarche d’amélioration continue de la qualité des soins induite par l’ordonnance « Juppé » de 1996 et à l’aube du projet Hôpital 2007, les ergothérapeutes ne doivent pas manquer leur intégration dans les Pôles d’activités, un des volets de la nouvelle gouvernance des hôpitaux.

Comment l’ergothérapie doit-elle s’intégrer à un pôle d’activité, pour poursuivre sa démarche de reconnaissance identitaire, particulièrement en secteur psychiatrique ? Quelle articulation avec les autres professions de rééducation et de réadaptation peut-elle envisager pour offrir le soin le plus adapté aux besoins réels du patient, un des objectifs des pôles d’activités ?

Une enquête menée dans trois sites hospitaliers ayant expérimenté l’organisation en pôles d’activité, permet de réaliser que l’évolution et l’intégration de l’ergothérapie dans le nouveau schéma d’organisation sanitaire passent par la visibilité de ce que font les ergothérapeutes et par leur volonté de participation aux projets institutionnels.

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2017