Au-delà du projet partagé : la « partageabilité ».

HAMARD Christine

Institut de Formation des Cadres de Santé du GREFOPS de RENNES.

Mémoire réalisé dans le cadre de la validation pour l’obtention du diplôme de cadre de santé et de la licence en sciences humaines et sociales, mention sciences de l’éducation, Université de Franche Comté.

Directeur de mémoire : Jean-Philippe GUIHARD

Année 2004 - 2005

Mis en ligne le vendredi 9 juillet 2004 à 16h56, par Jean-Philippe Guihard

Résumé :

Aucun professionnel n’échappe à l’omniprésence du projet. La culture du projet s’impose autant aux individus qu’à l’institution hospitalière. Au travers de l’accréditation, l’évaluation est devenue un processus incontournable. Alors que tout individu effectue au quotidien une évaluation ordinaire, lorsqu’il s’agit de projet celle-ci semble, le plus souvent, rester au niveau du contrôle. Cette évaluation - mesure ne laisse pas la possibilité d’interroger le sens des actions. Les acteurs engagés dans le projet ont besoin de prendre du recul régulièrement, sortir de la pratique, pour mieux pouvoir, par une réflexion continue, le réinvestir dans son intention première, et même permettre son évolution. Ce travail a voulu découvrir les freins à une évaluation des projets dans ses composantes techniques et humaines.

Mots - clés :

Projet, évaluation, engagement, implication, intention.

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2017