Et si l’ergothérapie se faisait savoir. Promotion de l’ergothérapie contemporaine en France

ADENOT GAUME Pascale

Institut de Formation des Cadres de Sante
Centre de la formation et du developpement des competences DRH AP-HP

Mémoire présenté dans le cadre de l’obtention :
du diplôme Cadre de santé (IFCS-AP/HP)
du master 1 « Economie de la santé et des politiques sociales. Spécialités Economie et Gestion de la Santé –Formation Continue » (Université Paris-Dauphine)

Sous la direction de M. Christophe FLAGEUL

Promotion : 2012-2013

Mis en ligne le lundi 25 août 2014 à 11h39, par Jean-Philippe Guihard

Résumé :

Le contexte sociétal, économique et politique en France engendre une évolution des pratiques et de la formation en ergothérapie. Il convient alors d’analyser la relation entre les éléments externes influençant la redéfinition d’une ergothérapie, plus moderne et scientifique, et son application opérationnelle in vivo.
Malgré tout l’acteur principal reste le patient, à la recherche d’une qualité de vie, que l’ergothérapeute considère tour à tour comme usager, contribuable et citoyen. En reconsidérant ce triptyque et les évolutions induites par la société, nous cherchons à comprendre le positionnement de l’ergothérapie dans les secteurs médico-social et sanitaire. La visibilité et la reconnaissance par la population et par les autres professionnels de la santé en constituent des indicateurs de la mutation et de la promotion de l’ergothérapie. Une étude menée auprès d’ergothérapeutes, de professionnels médicaux et paramédicaux et de bénéficiaires d’ergothérapie l’explicite et en donne les enjeux.

Mots clés :

Ergothérapie – reconnaissance – activité - réadaptation – identité professionnelle

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2017