jp.guihard.net
https://www.jp.guihard.net/spip.php?article130
Brink
dimanche, 31 juillet 2011 / Jean-Philippe Guihard

Brink - XBoxVoici le deuxième jeu que j’ai attendu avec impatience. Les différentes informations distillées par le studio laissaient à penser que ce serait d’une grande qualité graphique avec d’affiché haut et fort un choix esthétique basé sur une palette de couleur riche et contrastée. « La couleur est de retour dans les shooters ! » est le slogan de ce jeu. Et bien, c’est vrai, la couleur est bien présente et un vrai plaisir des yeux.

Le gameplay semble vouloir apporter quelque chose de neuf dans la façon de jouer, mélangeant le mode solo et le multi. En outre, il y aura des possibilités quasi infinies de personnaliser son personnage, et naturellement, son arsenal. C’est un jeu qui ne commence à s’apprécier qu’à partir de 4 heures de prise en main et du niveau 4 de compétence. Soyez donc patient avant de le jeter.

Le premier DLC sort le 3 août :

Brink - premier DLC

Le 3 août sort le premier DLC pour Brink accompagné d’une mise à jour dite majeure. Ce DLC est gratuit jusqu’au 17 août et sera ensuite payant. Profitez-en car il y aura 2 nouvelles cartes et l’Agent du Renouveau, une classe supplémentaire.

brink par et pour les nu.. :

Premier point à avoir en tête au début, c’est le bazar complet. Il en arrive de partout et il faut oublier ses réflexes traditionnels d’arrêt-viser-supprimer. Brink est très perturbant au début, car il faut bouger tout le temps. Et quand je dis tout le temps, c’est vraiment en permanence. Cela a pour conséquence que l’on n’apprécie rien des décors et autres qualités graphiques du jeu. En outre, pas le temps d’anticiper quoi que ce soit, on bouge et on bouge. C’est assez pénible comme façon de jouer. Il faut alors prendre ses repères dans les lieux, les objectifs à accomplir, les différentes touches de la manette et ne pas se désoler de trop. En fait, il faut au moins 3 bonnes heures de découverte pour appréhender le jeu et ainsi, commencer à éprouver du plaisir dans cette nouvelle façon d’appréhender Brink. En outre, ce n’est qu’une fois atteint au moins le niveau 4 que vous pourrez réellement avoir un impact sur les situations qui se jouent obligatoirement collectivement.

Ce jeu est un jeu qui se joue en équipe. Vous êtes 8 et vous ne pouvez pas vous en tirer sans jouer collectif. N’essayez pas de passer en force, en solitaire, cela ne peut pas fonctionner, car les ennemis sont eux aussi en équipe et savent utiliser cette capacité.

Pas de panique, vous êtes obligés de mourir régulièrement.

Brink - défi escort {JPEG}Je vous conseille d’aller faire une mission annexe de défi histoire de vous roder plus tranquillement au jeu. Faites-le le plus tôt possible dans votre progression car, plus vous avancez en expérience, plus ces défis seront durs. En outre, ces défis sont le seul moyen d’améliorer vos armes et capacités.
Le défi « escorte » d’un robot est une bonne mission pour commencer.
Lors des défis, essayez de les faire à plusieurs car plus vous avancez, plus cela se corse terriblement.

N’hésitez pas à changer de classe suivant les missions. Certaines présentent peu de médecins et il peut être très utile que vous preniez cette fonction pour aider vos coéquipiers. Découvrez chacune d’elle et décidez-vous pour une ou deux pour le reste du jeu afin de les améliorer à bon escient.

Réfléchissez à votre morphologie pour chaque mission. Vous pouvez choisir entre léger, moyen et fort une fois un certain niveau atteint. D’où l’intérêt de faire les défis rapidement. La corpulence légère vous permet d’accéder à des endroits inaccessibles grâce au SMART. Par contre, vous ne pouvez que prendre des armes légères. Le moyen en comme son nom l’indique, une posture intermédiaire. La morphologie lourde est plus puissante face aux attaques ennemies, utilise des armes lourdes, mais court lentement et ne peut que sauter de petits obstacles.

Brink - panneau de personnalisation des capacités {JPEG}Ne faites pas comme moi, n’oubliez pas que dans le panneau de personnalisation des capacités, il y en fait 5 panneaux permettant de personnaliser les capacités des différentes classes : les capacités universelles, celles du soldat, du médecin, de l’ingénieur et de l’opérateur. J’étais passé complètement à côté des 4 capacités spécifiques.

Pour mémoire, voici les classes :

Mission 1 version sécurité :

Avant toute chose, j’ai du faire au moins 2712 fois cette mission avant de la réussir. En fait, oubliez la façon de jouer consistant à vouloir y arriver pour y arriver. Prenez le temps dans cette première mission de changer de classe pour voir laquelle vous sied le mieux. Ne faites pas un systématique « foncez dans le tas pour y arriver ». Découvrez la carte qui recèle beaucoup de surprises, coins cachés, raccourcis à activer, différentes façons de faire pour arriver au but. En bref, tout au début, c’est la panique et petit à petit les repères se prennent et le recul face aux situations aussi.

Brink - Succès Boom !Dans ce niveau, vous allez débloquer différents succès. Restez en classe soldat pour cette première partie. Cela vous permettra de poser la bombe sur la porte et ainsi de gagner le succès « Boom ! ».

Les 2 objectifs sont précis dans cette mission.

Brink - mission 1 placer une charge sur la porte {JPEG}Le premier consiste à aller placer une charge sur la porte, de défendre cette porte le temps qu’elle explose. Pour ce faire, vous avez 2 options car vous pouvez placer la charge explosive d’un coté ou l’autre de cette porte blindée. Notez l’aide qui est donnée en haut à gauche. J’ai la capacité de renforcement des dégats activée et en appui sur la touche ad hoc va augmenter de ce fait les dégâts que je vais causer aux ennemis. Jetez toujours un œil à cette partie de l’écran pour savoir ce que vous pouvez faire.

Arrivé en bas du premier escalier, vous montez les marches et :

Brink - succès Désolé, c'est à vous ?Soit vous allez à droite affronter la résistance. Au passage, allez activer le poste de commandement à droite. Attendez qu’il soit repris par la résistance, puis reprenez-le pour acquérir le succès « Désolé, c’est à vous ? ».

Soit vous passez par la gauche où vous trouverez aussi un poste de commandement pour avoir le même succès que par la droite.

Le deuxième objectif consiste à accompagner un otage vers la sortie. Celui-ci a le gros défaut de se trainer lamentablement en chemin. Il faut dire qu’il est drogué et que le temps est compté.

Brink - carte de la mission 1 extraite du Prima Games guide.Voici la carte de la partie 2 de la première mission. Elle est extraite du guide publié par Prima Games et en vente ici. Il s’agit du guide dont j’ai parlé ci-après. J’attend avec impatience le livre qui est parti hier des États-Unis. J’ai ajouté en rouge le chemin une fois le générateur activé.

Tout au long du chemin, vous aurez aussi à prendre possession de poste de commande afin d’améliorer vos points de compétences. Ces postes sont de fait régulièrement pris d’assaut par la résistance. À vous de les tenir en même temps que vous devrez accomplir ces missions.

Brink - succès C'est cadeauVous pourrez aussi acquérir le succès « C’est cadeau ». Pour cela, utiliser vos dernières réserves pour ravitailler un équipier en munitions. Rassurez vous, une fois à sec, un coéquipier va venir vous recharger votre réserve de munitions. En plus, si vous prenez un poste de commandement de ravitaillement, vous pourrez refaire le plein.

Brink - succès Je connais un raccourci…brink - succès Je connais un raccourci… du générateur {JPEG}Une fois arrivé dans le hall avec au centre une sorte de comptoir circulaire, allez vers la gauche, passez derrière le poste de commandement du comptoir et activez le générateur. Vous obtiendrez ainsi le succès « Je connais un raccourci… ». Cela vous permet d’ouvrir un raccourcis dans la carte vous donnant accès directement au hall supérieur par lequel vous pourrez prendre à revers les méchants qui vous opposent une résistance farouche. Cela est très utile pour finir cette mission avec succès. Ce raccourcis se trouve à gauche du poste de commandement.

Mission 1 version résistance :

C’est simple, les objectifs sont inverses. Empêcher la pose d’explosif sur la porte, puis empêcher la sortie de l’otage avant le temps imparti.

Succès « On gagne un match… comme ça ! » :

brink : succès On gagne un match… comme ça !Comme vous êtes dans le clan de l’équipe qui doit défendre, si vous empèchez l’équipe adverse de poser l’explosif sur la porte, vous gagnerez le succès. En effet, étant dans le camp défensif, il s’agit d’éliminer un attaquant qui accomplit un objectif principal

Mon point de vue au bout d’une semaine :

Premièrement, j’achète ou pas ? Si vous n’avez pas l’intention d’acheter L.A. Noire, achetez-le.

Autrement, Brink est à jouer en ligne obligatoirement. Il n’a absolument aucun intérêt en mode solo. Et pourtant, c’est mon mode de jeu favori. Par contre, en ligne, il prend une toute autre dimension plaisante car le joueur ont bien acquis l’obligation de jouer collectif. Cela devient un vrai plaisir de jeu.

Autre élément à avoir en tête, l’intelligence artificielle fait que de toute façon, vous n’avez aucune chance face à eux. Ils vont trop vite, ont des réactions imprévisibles et vous ne pouvez que perdre face à eux.

Les premiers niveaux ne sont pas terribles graphiquement et en termes de carte. Dès que nous arrivons dans la partie résistance, Brink est d’une grande, très grande beauté graphique.

Ne vous laissez pas impressionner par l’excès d’ennemis à arriver sur vous. Au début, c’est assez paniquant et déprimant. Brink impose une découverte des cartes approfondie avant de pouvoir évoluer tranquillement. Les 3 ou 4 premières fois où vous arrivez sur une carte nouvelle, c’est la panique. Une fois que vous avez repéré tous les raccourcis, chemins détournés, que vous avez appris à maîtriser les différents objectifs et sous-objectifs des missions, cela devient un vrai régal.

Comme vous avez acquis le fait que vous allez mourir 421 fois par mission, prenez le temps de bien étudier les lieux, les décors.

Maudissez Splash damadge pour les bugs du jeu en ligne qui font que sur certaines parties, c’est impossible de jouer tellement ça lague.

Si vous voulez jouer beaucoup plus facilement, faites les missions dans le camp de la résistance. C’est assez facile dans ce cas d’y arriver.

Enfin, pour terminer, c’est quand même un vrai plaisir de joueur avec des joueurs qui ont compris le concept d’équipe, de groupe.

   

Premières critiques de Brink en anglais :

La bande annonce du lancement de Brink :

Deux pages sur le futur guide de Brink sur le blog de l’éditeur PrimaGames :

On the Brink > Part 01 > Campaign and Freeplay Overview.

On the Brink > Part 02 > Togs of War.

Sortie imminente du guide officiel de Brink :

Bethesda Softworks nous indique sur leur blog la sortie imminente du guide officiel de Brink aux éditions PrimaGames.

Nous arons droit dans ce guide à, entre autres choses :

Toute la partie « campagne » et « partie libre » sera couverte sur 270 pages, le reste de ce guide sera consacré aux parties multijoueurs.

Retrouvez ici la version traduite du blog de Bethesda Softworks présentant le guide.

Retrouvez ici la version anglaise du blog.

Brink - PrimaGames official Brink Guide

[MàJ] Apprendre à jouer à Brink, et qui plus est, en français :

Les champs de bataille :

Apprenez à gérer les différentes classes :

Apprenez à utiliser l’affichage du HUD.

Découvrez le gameplay du jeu :

Découvrez comment gérer les objectifs du jeu.

Apprenez comment utiliser les mouvements du jeu pour ne pas mourrir trop tôt.

[MàJ] Une preview du pack Doom :

Ce pack est disponible en précommande via Micromania et Bethesda nous gratifie d’une vidéo de ce pack en action.

   

[MàJ] Partez jouer à Brink contre des équipes du jeu et des journalistes :

Du 4 au 6 mai 2011, partez à Londres avec Nerces, chez Splash Damage, et participez à un tournoi Brink gratuitement.

Accompagnez un journaliste de jeuxvideo.fr à Londres et participez à un tournoi sur Brink.

http://www.jeuxvideo.fr/jeux/brink/accompagnez-nerces-londres-participez-tournoi-brink-actu-412606.html

[MàJ] le gameplay énervé en vidéo :

Une nouvelle vidéo interview de Brink :

[MàJ] Dates de sortie AVANCÉE !! :

Brink : Dates de sortie AVANCÉE

Brink sortira le 10 aux États unis et le 13 mai prochain au lieu du 20 !!!

[MàJ] Les capacités des personnages :

Voici une nouvelle vidéo présentant plusieurs des nombreuses compétences que vous pouvez acquérir pour votre personnage. Il y a plus de 50 capacités dans le jeu, offrant de nombreux moyens différents pour spécialiser votre personnage afin de mieux adapter à votre style de jeu.

[MàJ] Les succès dévoilés :

Brink - les succès annoncésSplash Damadge vient de publier la liste des succès du jeu. Il y a de quoi faire pour arriver à tout avoir.
Retrouvez les succès du futur Brink directement sur le site de Splash Damadge. Cela nous promet quelques heures de jeu pour accéder à tous ces succès.

Il n’y a plus qu’à espérer qu’il y ait des succès secrets en plus.

[MàJ] Précommande des packs spéciaux :

Splash Damage vient d’annoncer la mises en vente des pack spéciaux en précommande en France :

Voici la description de ces éditions spéciales.

   

Brink : le jeu.

Brink - MagBrink prend place sur l’Arche, une ville flottante construite par l’homme comme zone d’expérience de la capacité à élaborer et faire vivre une ville en situation d’autosuffisance énergétique, écologique et alimentaire. Malheureusement, cette ville coupée du reste du monde est en crise et la guerre civile fait rage entre les différents quartiers. En effet, la planète a subi de graves agressions écologiques qui ont fait monter de façon catastrophique le niveau des eaux. L’Arche est devenue le refuge de milliers de survivants qui veulent pouvoir vivre dignement. Votre mission sera de choisir votre camp - la sécurité des habitants originaux ou la résistance des réfugiés - et de vous y tenir afin de sauver l’Arche.

Brink est développé par le studio Splash Damage auquel ont doit, entre autres jeu, DOOM, QUAKE, Wolfenstein, RAGE par exemple.

Pourquoi attendre impatiemment ce jeu ?

Brink - saturation {JPEG}J’avais découvert des aperçus du jeu et tout de suite conquis par les graphismes, les personnages, l’ambiance architecturale. Effectivement, le parti pris des concepteurs a été de faire un design tout de suite reconnaissable, avec des traits de caractère amplifiés, des couleurs saturées. Comme vous le verrez sur les captures-écran en bas de cet article, il y a un gros travail aussi sur les costumes et les textures afin de créer une ambiance mélangeant réalisme et bande dessinée période Métal Hurlant.

Comparaison Borderlands et Brink {JPEG}Nous nous retrouvons dans une ambiance inspirée de Borderlands, mais avec une dimension de réalisme accentuée. Borderlands avait fait le pari du dessin, Brink reprend une partie de l’univers, mais en photoréalisme. Les personnages ont des visages anguleux et tout en longueurs. Il y a un vrai travail sur les coupes de cheveux, les costumes et les armes. Tout cela donne une réelle personnalité à ce jeu qui, je l’espère, procurera un vrai plaisir de jeu aussi.

Le gameplay :

Voici enfin une vidéo qui nous donne un aperçu du gameplay de ce jeu.

Cette courte présentation ne fait que confirmer mon impatience tant le bouleversement dans la façon de jouer va être important pour les joueurs comme moi, qui sont des adeptes des partie solo. Nous allons pouvoir jouer en coopération seul, changer d’équipe au fur et à mesure, changer de classe du personnage à tout moment.

Personnalisation :

Brink - Personnalisation des personnagesLe système de personnalisation proposé par Brink offre des combinaisons presque infinies à votre personnage et permet ainsi de créer un personnage qui sera unique. Vous pourrez modifier des dizaines de paramètres comme la corpulence, la présence de tatouage et le design de ceux-ci, la forme du visage et de chaque élément de celui-ci, la chevelure, différentes nuances de couleur de peau, les vêtements, les accessoires et même le type de voix. Avec toutes ces combinaisons possibles, à vous de créer le personnage qui vous ressemble, que ce soit dans la catégorie des survivants ou dans celle de la sécurité de l’Arche.
En plus de la dimension ludique de création d’un autre qui nous ressemble, cela facilite aussi les parties multi joueur où il devient aisé de se reconnaître entre équipes tant la vitesse de jeu semble de mise.

Brink - Personnalisation de l'arsenal {JPEG}Il en sera de même pour la personnalisation de l’arsenal à disposition des joueurs ou quasiment tout est possible, un peu à la façon de Borderlands. Les armes sont personnalisables par élément : canon, viseur, culasse, barillet...

Vous pouvez voir un aperçu de toutes ces possibilités à l’œuvre sur le site officiel de Brink.

Les camps :

Dans l’Arche, vous choisissez d’incarner un des deux camps : les survivants ou les équipes de sécurité.

Les survivants sont les humains arrivés sur l’île compte tenu des inondations qui ont recouvert la planète. Ils n’ont qu’une envie, pouvoir profiter des richesses de l’île et vivre dignement. Brink - Les survivants

Les autres occupants qui vivent depuis la fondation de l’Arche ne l’entendent pas de la même oreilles et envoient des équipe de sécurité. Brink - L'équipe de sécurité

Une fois réuni tout ce beau monde doit passer ses loisirs à gentiment essayer de trucider son auguste voisin de quartier. Brink - que des copains

Brink - the village people

Le SMART :

Brink - ArmesBrink utilise les mêmes commandes de tir que vous connaissez et y ajoute une nouvelle fonctionnalité : le bouton SMART. Il s’agit de permettre de façon aisée la réalisation de mouvements spéciaux comme sauter élégamment par-dessus des rambardes, se glisser sous des objets.
C’est assez difficile à expliquer, mais lorsque vous utilisez la fonction SMART, le jeu évalue de façon dynamique le lieu que vous tentez de rejoindre, le contexte où vous êtes, et s’il vous est possible de vous y rendre directement, l’appui sur le bouton SMART vous permettra de vous y rendre directement, de façon élégante et par des mouvements difficiles à réaliser sans cette fonction. Par exemple, vous souhaiteriez accéder à un étage supérieur dans un hall. Vous constatez la présence de et d’une table au rez-de-chaussée. Vous pointez vers la balustrade via la table, et si Brink estime que c’est faisable, hop, un appui sur la touche SMART et vous voilà sautant sur la table, puis sautant vers la balustrade. C’est de l’Assassin’s Creed automatique. Quel est l’intérêt me direz-vous ? ET bien, je n’en ai aucune idée si ce n’est que, dans la mesure où le parti pris du jeu est la vitesse d’action, cela doit nous éviter de perdre du temps à essayer d’escalader, nous permettant de prendre des décisions plus intelligentes au cœur de l’action.

En plus, Brink va permettre de nouveaux mouvements au niveau des personnages avec lesquels nous pourrons tirer en même temps. À voir à l’œuvre.

Retrouvez ici tout sur le fameux smart.

   

Éditions spéciales :

Il s’avère qu’au moins 4 éditions spéciales du jeu seront en vente. Pour le moment, elles ne sont en précommande qu’aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse et en Autriche. Il n’y a pas de raison que nous ne puissions en profiter nous aussi.

[MàJ]

Splash Damage vient d’annoncer la mises en vente des pack spéciaux en précommande en France :

Il est proposé 4 packs : Fallout Pack, Psycho Pack, Spec Ops Pack et Doom pack. Ces packs contiennent des améliorations d’armes, d’accessoire, des tatouages spécifiques pour le camp de la résistance et pour celui de la sécurité.

Attention, si j’ai bien tout compris, cela ressemble à une belle escroquerie. En effet, chaque pack n’est disponible que dans une chaîne de magasins et uniquement en précommande. Il semble donc que si vous souhaitez acquérir les 4 packs, il faille précommander 4 fois le jeu dans ces différentes chaînes ! En tous les cas, cela fait causer dans les différents forum, ce qui est compréhensible.

Psycho Pack :

Brink - Psycho Pack {JPEG}Poussez votre personnage Brink encore plus loin avec de nouvelles options de personnalisation et exclusives. Contenant une nouvelle arme, un masque terrifiant, un tatouage « Janus » et des silencieux exclusifs, le Psycho Pack vous transforme en un redoutable assassin terrifiant afin de sauver l’avenir de l’Arche et de ses habitants.

Le Pack Psycho contient :

Fallout Pack :

Brink - Fallout Pack {JPEG}Attention aux éventuels futur habitants ! Avec ce pack Fallout exclusif, on vous offre des options de personnalisation pour les personnages de la Sécurité et de la Résistance. Le Pack Fallout vous permet de proclamer publiquement votre affiliation à la corporation post nucléaire Vault-Tec.

Le Pack Fallout contient :

Spec Ops Pack :

Brink - Spec Ops Pack {JPEG}Équipez votre personnage Brink avec de nouvelles options de personnalisation et exclusive. Le Spec Ops Pack contient une arme exclusive, une attache d’arme, un masque de combat slick et un tatouage unique « Dogtag ». Le Spec Ops Pack vous mettra parmi les guerriers d’élite de l’Arche et vous vous battez pour l’avenir du dernier refuge de l’humanité.

La Spec Ops Pack contient :

Doom pack :

Brink - Doom pack {JPEG}Semez la terreur parmi vos ennemis avec ce pack de personnalisation exclusif basé sur le jeu DOOM. Rempli d’un ensemble unique d’options de personnalisation pour les deux personnages de la sécurité et de la Résistance, le Pack DOOM vous fera vous démarquer des autres et fera déferler l’enfer sur l’Arche.

Le Pack DOOM contient :

Conclusion temporaire :

Brink - décors de la zone portuaire {JPEG}Difficile de conclure avant d’avoir essayé ce jeu. Toujours est-il qu’il doit avoir un gros défaut : sa vitesse. En effet, il semble que ce jeu soit très rapide et que si vous voulez jouer pépère, ce ne soit pas le jeu idéal. Les concepteurs disent explicitement que le modelage, les couleurs, les costumes ont été créés avec comme critère la reconnaissance rapide du camp auquel ils appartiennent compte tenu de la rapidité du jeu. En outre, les captures mises en ligne montrent majoritairement des personnages en train de courir. J’en suis déjà fatigué à l’avance.

Un trailer du jeu dont on se demande même ce qui est du jeu ou du cinéma :

Quelques liens :



Documents à télécharger
• Brink, (JPEG - 34.3 ko)
• Brink, (JPEG - 33.5 ko)
• Brink, (JPEG - 31.9 ko)
• Brink, (JPEG - 25.5 ko)
• Brink, (JPEG - 36.8 ko)
• Brink, (JPEG - 30.6 ko)