Vous êtes ici : Accueil du site > Blog > Jeux vidéo
17 votes

Brink

Mis en ligne le dimanche 31 juillet 2011 à 19h30, par Jean-Philippe Guihard (Date de rédaction antérieure : 21 février 2011).

 

Brink - XBoxVoici le deuxième jeu que j’ai attendu avec impatience. Les différentes informations distillées par le studio laissaient à penser que ce serait d’une grande qualité graphique avec d’affiché haut et fort un choix esthétique basé sur une palette de couleur riche et contrastée. « La couleur est de retour dans les shooters ! » est le slogan de ce jeu. Et bien, c’est vrai, la couleur est bien présente et un vrai plaisir des yeux.

Le gameplay semble vouloir apporter quelque chose de neuf dans la façon de jouer, mélangeant le mode solo et le multi. En outre, il y aura des possibilités quasi infinies de personnaliser son personnage, et naturellement, son arsenal. C’est un jeu qui ne commence à s’apprécier qu’à partir de 4 heures de prise en main et du niveau 4 de compétence. Soyez donc patient avant de le jeter.

 

  Brink : le jeu.

Brink - MagBrink prend place sur l’Arche, une ville flottante construite par l’homme comme zone d’expérience de la capacité à élaborer et faire vivre une ville en situation d’autosuffisance énergétique, écologique et alimentaire. Malheureusement, cette ville coupée du reste du monde est en crise et la guerre civile fait rage entre les différents quartiers. En effet, la planète a subi de graves agressions écologiques qui ont fait monter de façon catastrophique le niveau des eaux. L’Arche est devenue le refuge de milliers de survivants qui veulent pouvoir vivre dignement. Votre mission sera de choisir votre camp - la sécurité des habitants originaux ou la résistance des réfugiés - et de vous y tenir afin de sauver l’Arche.

Brink est développé par le studio Splash Damage auquel ont doit, entre autres jeu, DOOM, QUAKE, Wolfenstein, RAGE par exemple.

  Pourquoi attendre impatiemment ce jeu ?

Brink - saturation {JPEG}J’avais découvert des aperçus du jeu et tout de suite conquis par les graphismes, les personnages, l’ambiance architecturale. Effectivement, le parti pris des concepteurs a été de faire un design tout de suite reconnaissable, avec des traits de caractère amplifiés, des couleurs saturées. Comme vous le verrez sur les captures-écran en bas de cet article, il y a un gros travail aussi sur les costumes et les textures afin de créer une ambiance mélangeant réalisme et bande dessinée période Métal Hurlant.

Comparaison Borderlands et Brink {JPEG}Nous nous retrouvons dans une ambiance inspirée de Borderlands, mais avec une dimension de réalisme accentuée. Borderlands avait fait le pari du dessin, Brink reprend une partie de l’univers, mais en photoréalisme. Les personnages ont des visages anguleux et tout en longueurs. Il y a un vrai travail sur les coupes de cheveux, les costumes et les armes. Tout cela donne une réelle personnalité à ce jeu qui, je l’espère, procurera un vrai plaisir de jeu aussi.

  Le gameplay :

Voici enfin une vidéo qui nous donne un aperçu du gameplay de ce jeu.

Cette courte présentation ne fait que confirmer mon impatience tant le bouleversement dans la façon de jouer va être important pour les joueurs comme moi, qui sont des adeptes des partie solo. Nous allons pouvoir jouer en coopération seul, changer d’équipe au fur et à mesure, changer de classe du personnage à tout moment.

  Personnalisation :

Brink - Personnalisation des personnagesLe système de personnalisation proposé par Brink offre des combinaisons presque infinies à votre personnage et permet ainsi de créer un personnage qui sera unique. Vous pourrez modifier des dizaines de paramètres comme la corpulence, la présence de tatouage et le design de ceux-ci, la forme du visage et de chaque élément de celui-ci, la chevelure, différentes nuances de couleur de peau, les vêtements, les accessoires et même le type de voix. Avec toutes ces combinaisons possibles, à vous de créer le personnage qui vous ressemble, que ce soit dans la catégorie des survivants ou dans celle de la sécurité de l’Arche.
En plus de la dimension ludique de création d’un autre qui nous ressemble, cela facilite aussi les parties multi joueur où il devient aisé de se reconnaître entre équipes tant la vitesse de jeu semble de mise.

Brink - Personnalisation de l'arsenal {JPEG}Il en sera de même pour la personnalisation de l’arsenal à disposition des joueurs ou quasiment tout est possible, un peu à la façon de Borderlands. Les armes sont personnalisables par élément : canon, viseur, culasse, barillet...

Vous pouvez voir un aperçu de toutes ces possibilités à l’œuvre sur le site officiel de Brink.

  Les camps :

Dans l’Arche, vous choisissez d’incarner un des deux camps : les survivants ou les équipes de sécurité.

Les survivants sont les humains arrivés sur l’île compte tenu des inondations qui ont recouvert la planète. Ils n’ont qu’une envie, pouvoir profiter des richesses de l’île et vivre dignement. Brink - Les survivants

Les autres occupants qui vivent depuis la fondation de l’Arche ne l’entendent pas de la même oreilles et envoient des équipe de sécurité. Brink - L'équipe de sécurité

Une fois réuni tout ce beau monde doit passer ses loisirs à gentiment essayer de trucider son auguste voisin de quartier. Brink - que des copains

Brink - the village people

  Le SMART :

Brink - ArmesBrink utilise les mêmes commandes de tir que vous connaissez et y ajoute une nouvelle fonctionnalité : le bouton SMART. Il s’agit de permettre de façon aisée la réalisation de mouvements spéciaux comme sauter élégamment par-dessus des rambardes, se glisser sous des objets.
C’est assez difficile à expliquer, mais lorsque vous utilisez la fonction SMART, le jeu évalue de façon dynamique le lieu que vous tentez de rejoindre, le contexte où vous êtes, et s’il vous est possible de vous y rendre directement, l’appui sur le bouton SMART vous permettra de vous y rendre directement, de façon élégante et par des mouvements difficiles à réaliser sans cette fonction. Par exemple, vous souhaiteriez accéder à un étage supérieur dans un hall. Vous constatez la présence de et d’une table au rez-de-chaussée. Vous pointez vers la balustrade via la table, et si Brink estime que c’est faisable, hop, un appui sur la touche SMART et vous voilà sautant sur la table, puis sautant vers la balustrade. C’est de l’Assassin’s Creed automatique. Quel est l’intérêt me direz-vous ? ET bien, je n’en ai aucune idée si ce n’est que, dans la mesure où le parti pris du jeu est la vitesse d’action, cela doit nous éviter de perdre du temps à essayer d’escalader, nous permettant de prendre des décisions plus intelligentes au cœur de l’action.

En plus, Brink va permettre de nouveaux mouvements au niveau des personnages avec lesquels nous pourrons tirer en même temps. À voir à l’œuvre.

Retrouvez ici tout sur le fameux smart.

Portfolio

Brink Brink Brink Brink Brink Brink

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2019