Vous êtes ici : Accueil du site > Blog > Ergothérapie
1 vote

Ergothérapie comparée en santé mentale et psychiatrie

Mis en ligne le lundi 13 décembre 2010 à 15h56, par Jean-Philippe Guihard

 

Pour celles et ceux qui sont intéressés par les problèmes de la psychiatrie, de l’ergothérapie et des obédiences en jeu dans nos pratiques, procurez vous ce livre, soit en téléchargement gracieux chez son éditeur ou en version papier dans les très bonnes librairies car il est épuisé. Ce livre écrit sous la direction de Marie-José Manidi et publié en 2006 par les Pressess Universitaires Romandes est toujours d’actualité et pose les « bonnes » questions, interrogations que nous connaissons aussi en France.

 

Ergothérapie comparée en santé mentale, psychiatrieINTRODUCTION

Cet ouvrage s’inscrit dans un contexte professionnel médical et pédagogique en changement. Professionnellement, l’ergothérapie en psychiatrie est incitée à sortir progressivement des murs de l’institution hospitalière. La formation des ergothérapeutes en Europe francophone est sur le point d’acquérir ses lettres de noblesse en s’ouvrant aux voies des diplômes académiques et de la recherche scientifique.

L’équipe des auteurs s’est posée plusieurs questions de départ qui cherchent toutes à réduire les tensions souvent présentes en ergothérapie. Comment articuler les cadres de référence avec les modèles de pratique ? Comment l’ergothérapie en psychiatrie (ou en soins aigus) peut-elle se raccorder à l’ergothérapie en santé mentale (ou en réhabilitation) ? Comment intégrer les données probantes aux diverses approches cliniques ? Comment combiner une compréhension spécifique d’une approche clinique avec la variété de l’ensemble des approches ?

Cet ouvrage est un recueil de neuf approches neuropsychosociales appliquées au processus de l’ergothérapie en santé mentale et psychiatrie. Ses objectifs sont – tour à tour et tout à la fois – didactiques et réflexifs, cliniques et systématiques, intégratifs et éclectiques, rigoureux et scientifiques.

Didactique et réflexif : son premier objectif est d’être un instrument de travail et de référence pour les jeunes ergothérapeutes qui débutent leur profession dans le domaine de l’ergothérapie en santé mentale et psychiatrie. Il est également un document de réflexion pour les ergothérapeutes plus expérimentées qui souhaitent établir des liens avec leur pratique et élargir leurs connaissances.

Clinique et systématique : la deuxième démarche consiste à systématiser l’intervention thérapeutique en suivant le processus clinique en ergothérapie. Chaque approche est présentée dans ce livre en suivant le même fil rouge temporel caractérisé par les étapes du traitement clinique en ergothérapie. Le processus temporel devient ainsi l’unique élément stable au milieu de la variété des personnes impliquées, des contextes psychosociaux et des troubles exprimés. Le principal objectif du processus étant d’accompagner, avec d’autres professionnels et ses proches, le patient dans sa rémission du trouble et sa progressive (ré)adaptation psychosociale.

Intégratif et éclectique : le troisième objectif est d’offrir aux ergothérapeutes, professionnelles et étudiantes, un document de référence, qui permette d’harmoniser différents référentiels théoriques afin de s’y accorder lors d’échanges professionnels et pluridisciplinaires, de s’y référer en présence des assurances sociales ou, lors de l’intervention, de mieux collaborer avec le patient. Une autre intention des auteurs a été de proposer des pistes afin d’intégrer la santé au social ou le pôle individuel au pôle social (cf. infra, présentation de la CIF). Une autre démarche est éclectique, elle consiste à choisir parmi plusieurs approches les meilleurs principes ou techniques. En psychothérapie (Duruz, 2001), des études faites en Europe et aux USA montrent que 40 à 60 % des psychothérapeutes utilisent d’autres méthodes ou techniques que celles de leur école d’appartenance. Cette orientation éclectique se justifie par le souci de répondre spécifiquement aux besoins du patient et à ses troubles.

Rigoureux et scientifique : le dernier objectif a été, d’une part, de transférer les concepts des modèles en psychothérapie [1], des domaines plus généraux de l’ergothérapie [2] et de la psychiatrie communautaire [3] vers l’ergothérapie en santé mentale et psychiatrie. D’autre part, nous avons tenté d’identifier, lorsque cela était possible, les recherches scientifiques correspondant à chacun des domaines, afin d’intégrer les données probantes aux diverses approches cliniques présentées. Ces recherches ont essentiellement porté sur la validation de certains instruments d’évaluation des aptitudes instrumentales et psychosociales des patients ou sur l’estimation de l’efficacité de certaines techniques ou méthodes. D’autres études, plus orientées vers le réseau social, ont un caractère plus descriptif de santé communautaire et ne concernent qu’indirectement l’ergothérapie.

CATHERINE BRIAND, MARIE-JOSÉ MANIDI, ISALINE PANCHAUD MINGRONE

Voir en ligne : Téléchargez le livre

Notes

[1] Approches de l’analyse transactionnelle, biopsychosociale, cognitive et comportementale, systémique.

[2] Approches de l’intégration sensorielle, MOHO, de l’âge avancé.

[3] Approches sociale et ambulatoire.

SPIP | À propos de ce site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

1996 - 2017